Qu’est-ce que les Nouveaux Véhicules Électriques Individuels ?

Les NVEI littéralement définis comme les Nouveaux Véhicules Electriques Individuels constituent un moyen de déplacement personnel. Ils désignent les trottinettes, les gyroroues, les hoverboards et tous les autres bolides électriques et individuels. Plusieurs dénominations sont à leur actif :

  • EDP (Engins de Déplacement Personnel) ;
  • NME (Nouvelle mobilité électrique) ;
  • Eco-mobilité ;
  • Engins de micro-mobilité‍ ;
  • Mobilités innovantes.

Pour certains, ce sont des scooters électriques. Pour eux, ce sont des véhicules à deux roues, munis d’un moteur électrique alimenté par des batteries. Ce type de véhicule, encore peu, connu en France existe depuis une dizaine d’années et plusieurs technologies sont utilisées. Ils sont très nombreux et populaires dans bon nombres de pays, notamment en Asie, car ils offrent plusieurs avantages en raison de sa comparaison avec le scooter thermique. Ils sont des moyens de transports urbains nouvelle génération qui se présentent comme une alternative écologique et souvent minimaliste aux habituelles voitures et motos qui occupent les routes. Dotés de deux ou parfois d’une seule roue, les NVEI sont affublés de noms divers comme nous l’avons précédemment mentionné.

Tous signifient la même chose. Plus connus sous l’appellation Segway qui est en effet le nom de son auteur, ces deux roues à moteurs sont dotées d’une manche et d’un guidon pour servir de pilotage. Le modèle NVEI est le plus connu du grand public particulièrement pour son usage touristique. L’utilisateur se dirige donc en déportant son poids sur l’avant du véhicule. Bien que certains de ces véhicules électriques urbains puissent ressembler à des jouets peints en couleur et dotés de formes futuristes, ils n’en restent pas moins des moyens de transport pouvant s’avérer dangereux à utiliser.

Il est alors indispensable de respecter certaines précautions d’usage. La première est d’adapter à sa personne des casques, des genouillères, des jambières, des coudières et des protège-poignets. Il faut faire en sorte de toujours conserver une bonne visibilité de son véhicule. Elles sont nombreuses et complexes, les précautions d’usages. Mais, pour le moment nous allons nous en arrêter là, car les plus importantes ont été citées ici. Il ne faut cependant pas oublier que l’assurance est également d’une très grande importance.

Qui utilise les NVEI ?

Selon une étude récente (avril 2018), plus d’un français sur 2 a déjà entendu parler de ces nouveaux véhicules et 3 % les utilisent quotidiennement. Ils ne sont plus simplement vus comme des objets de loisirs, mais comme de véritables nouveaux moyens de transport, permettant par exemple de se rendre au travail. Les plus connus de ces bolides sont la trottinette électrique et l’hoyerboard. Bien entendu que ce sont les jeunes de 18 à 24 ans qui les utilisent le plus, notamment 10 % de cette tranche d’âge. Ces chiffres jusque-là ne sont pas figés, car ils sont appelés a évoluer. Qu’est-ce qui fait dire cela ? En effet, près de 17 % des français promettent et envisagent de les utiliser prochainement.

Une autre société de la France ; Eurofil filiale d’Aviva à récemment réaliser une enquête sur les NVEI et leurs usages en France et en Europe. Les utilisateurs interrogés, mais aussi d’autres personnes, ont fait ressortir la pertinence pour eux d’adopter ce mode de déplacement. Si environ 1,2 millions de personnes utilisent un NVEI dans le monde ; une personne interrogée sur dix au moins ne la déprécient pas.  La trottinette, quant à elle, est connue par au moins 90 % de personnes et rencontre un franc succès auprès des jeunes. Mais, 82 % des personnes interrogées et sondées estiment que l’usage des NVEI n’est pas réglementé ; ce qui constitue un problème majeur. Et, ils sont souvent assimilés à des piétons, ce qui implique l’usage possible des trottoirs dans la conduite.

Une autonomie allant jusqu’à 50 km et une vitesse fluide

Les batteries des NVEI leurs permettent une autonomie indépendante. Une autonomie allant de 30 à 50 km au maximum. Cela dépend du poids de l’utilisateur et de la vitesse, de la température, de la nature des routes et du type de véhicule. En effet, il n’est pas conçu pour les longues distances, car il ne remplace ni les voitures ni les motos. En tout, il lui faut 15 k/h au maximum. Il est conçu pour améliorer la mobilité, mais ne roule pas trop vite : entre 5 et 15 km/h. Il est conçu pour rouler à une vitesse supérieure de celle de la marche à pied. Pour finir, il est tout de même important de respecter les normes de sécurité et règles de circulation pour éviter un accident.

Qu’est-ce que les Nouveaux Véhicules Électriques Individuels ?
4.6 (92%) 5 vote[s]